Les Pervasive games s’adaptent aux fonctions du Serious Game

Les pervasive games constituent une évolution pour les serious games.

Les jeux pervasifs, ou pervasive games en anglais, sont des jeux qui utilisent le matériel numérique, comme des smartphones ou de tablettes, tout en proposant une expérience qui mêle virtuel et environnement physique. Les serious games cherchent toujours à s’ancrer dans le réel afin de maximiser l’engagement de l’utilisateur qui peut ne pas être un habitué des jeux vidéo classiques. En ce sens, les pervasive games représentent une évolution intéressante pour les serious games.

Les pervasive games peuvent s’adapter à toutes les fonctions des Serious Games :

  • Apprendre : Le projet européen Beaconing, réunissant plusieurs acteurs issus de différents pays, dont Succubus Interactive, est un bel exemple de l’utilisation de pervasive games dans l’apprentissage. Beaconing peut être défini comme un logiciel d’apprentissage pour collèges et lycées regroupant différents jeux reliés entre eux par un scénario. Ces jeux sont géolocalisés, même en indoor, grâce à l’utilisation de beacons. Si le joueur se trouve dans tel lieu, il pourra jouer à tel jeu. Tout ceci est totalement paramétrable par le professeur.

  • Promouvoir : La série Mr. Robot a eu le droit à son jeu smartphone édité par le célèbre studio Telltale, créateurs des jeux narratifs The Walking Dead, Game of Thrones et Retour vers le Futur. Nommé Mr. Robot :1.51exfiltrati0n.apk, et proposé au tarif de 3 € ce jeu en réalité alternative emprunte de nombreux éléments aux pervasive games. Largement textuel et instantané, il permet au joueur, qui vient de trouver un smartphone par terre, de parler à différents protagonistes et de démêler le vrai du faux. La campagne de promotion Why So Serious a également emprunté des éléments aux jeux pervasifs. Son but était de créer le buzz pour la sortie du film The Dark Knight de 2008. Entres les mails à analyser, les indices à comprendre, les lieux réels à visiter pour récupérer des objets (en l’occurrence d’horribles gâteaux à l’effigie du Joker, comportant un téléphone portable amenant vers de nouveaux indices.), le jeu a réussi son pari puisque près de 10 millions de personnes y ont participé. Récompense à la clé : L’arrivée dans une salle de cinéma avec un court métrage présentant le joker campé par Heath Ledger. Les pervasive games au service du marketing ont de beaux jours devant eux.

 

  • Soigner : Ingress et Pokémon Go ont montré que l’on pouvait pousser les gens à se déplacer, donc à pratiquer une activité physique grâce au ludisme. Des serious games se sont déjà lancés sur ce segment. C’est le cas de Zombies, Run!, un jeu proposé sur Android et iOS qui pousse le joueur à accomplir des objectifs, en courant, afin de trouver un remède au virus. Ces objectifs peuvent prendre la forme d’une course pour échapper aux zombies ou de la nécessité de ravitailler des survivants. Toutes les composantes du jeu vidéo classique sont présentes : scores, items à débloquer, en plus du nombre de kilomètres parcourus. Nous pouvons également citer Take Gaming Outside and Make it Active (tgoma), une application qui lie jeu vidéo et trampoline IRL. Les saut réalisés par les utilisateurs sont enregistrés par l’appareil qui les traduit en scores dans l’application. Les joueurs peuvent comparer leurs scores et se lancer des défis.

 

Nous sommes certes loin d’une application ayant des effets directs sur la réalité, comme l’ont imaginé les équipes marketing de chez Ubisoft pour la promotion de Watch Dogs (voir la vidéo très réussie ci dessous), mais les possibilités offerts par les pervasives games dans le domaine du jeu sérieux sont énormes, notamment s’ils sont associé avec la réalité augmentée.

 

Vidéo Ubisoft : https://www.youtube.com/watch?v=l-kiHGrCQYc

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *